Tuyaux gelé

Avec nos hivers rigoureux, la plomberie mal isolée ou installée trop près de la surface du sol, ou encore trop près d’un mur mal isolé peut être mise à rude épreuve. Il peut s’en suivre un tuyau gelé, un bouchon de glace, voire pire. En gelant, l’eau prendra de l’expansion et dégagera suffisamment de pression pour provoquer l’éclatement du tuyau. L’eau gèle dans un tuyau lorsqu’il fait zéro degré et moins, ce qui permet à l’eau de se solidifier. À cette température, cette réaction n’est cependant pas rapide. Il prend en effet un bon moment à l’eau à se solidifier et au même titre pour dégeler. Mais dans une période de froid extrême, le gel de tuyaux peut être provoqué en un rien de temps. Et ce, que vos tuyaux soient faits de métal, de cuivre ou de plastique PVC.

Détecter un tuyau gelé

Si le gel affecte l’un de vos tuyaux et que celui-ci est un tuyau apparent vous pourrez détecter facilement l’endroit exact du gel. En effet, vous verrez du givre à l’endroit précis du gel du tuyau. Si c’est le seul endroit où vos tuyaux ont gelés, vous pourrez procéder vous-même, si vous le souhaitez, à favorisez le dégel de votre tuyau.

Lorsque vous suspectez un tuyau gelé mais que vous ne voyez pas de givre, une autre méthode de détection consiste à glisser un linge humide sur votre tuyau. Si celui-ci est gelé, le linge humide accrochera à la partie gelée du tuyau.

Les symptômes d’un tuyau gelé

S’il fait froid à l’extérieur, que vous aviez de l’eau courante normalement et que quelques heures plus tard vous n’obtenez plus qu’un filet d’eau ou plus d’eau du tout, il faut rechercher des indications de gel de tuyau.

Le gel de tuyau peut se traduire par une désagréable absence d’eau. Mais un scénario moins plaisant peut se produire. Le tuyau peut éclater, avec des conséquences pouvant être très couteuses lorsque qu’une faille importante se produit ou que le dégel vide le tuyau de son eau. Si vous n’avez pas détecté la source du gel et que l’arrivée d’eau n’a pas été fermée en temps, le dégât d’eau peut être majeur.

Les endroits névralgiques où l’on retrouve des tuyaux gelés

L’endroit le plus souvent observé où l’on doit intervenir dans les cas de tuyaux gelés est situé au nord de la maison. Il en va de même pour les tuyaux situés dans le grenier, les vides sanitaires, derrière les armoires et où les murs sont mal isolés ou complètement sans isolation. C’est ce que nous constatons fréquemment dans les chalets ou les résidences trois saisons, les hangars, les garages et les sous-sols.

Protection contre le gel de tuyau

Après avoir identifié les tuyaux vulnérables au gel dans votre demeure, vous pouvez facilement isoler vous-même vos tuyaux. Favorisez des matériaux isolants comme la styromousse mais évitez par contre, des matériaux isolants tels que la laine minérale qui absorbe et retient l’humidité, la condensation et l’eau.

Si vous avez des préoccupations ou des inquiétudes quant au possible gel de vos tuyaux ou si vous vivez une situation de gel de tuyau, voir d’éclatement, contactez-nous. Nous prenons en main votre problème et nous identifions des solutions pour que vous ne soyez plus victime d’une telle situation à nouveau.